Les vastes plateaux de grès sont favorables à la truffe et font de Montségur-sur-Lauzon une des capitales du diamant noir de notre région, ainsi que l’atteste encore l’inscription sur le fronton de l’ancienne Mairie.

La présence humaine, attestée par la mise à jour de fragments de poteries, silex, ossements, remonte au moins ’à l’époque néolithique. De sa position géographique (perché sur une colline, culminant à 185 m), le village a tiré son nom : Mons securus en latin, Mons Ségur en occitan, c’est-à-dire, lieu sûr.

Le château, noyau du village, aujourd’hui en ruine, aurait été édifié dès le Haut Moyen Âge. La Chapelle Saint-Félix, des XIe et XVIIe siècles, avec son clocher de style mauresque a été restaurée et se visite.

Vous ne manquerez pas de visiter le vieux village où, du haut des remparts de l’ancienne citadelle, vous profiterez d’une vue panoramique d’exception sur le château de Grignan, le Mont Ventoux, les Dentelles de Montmirail, et les villages voisins de la Drôme provençale… Grâce à la table d’orientation, vous pourrez identifier de nombreux points de vue. Ne pas oublier de jeter un œil à l’étoile des félibres apposée sur un des murs.

Montségur dispose d’un patrimoine bâti très important comme en témoigne les nombreuses chapelles qu’on peut y trouver : la Chapelle des Barquets, Notre-Dame des sept douleurs, la chapelle Saint Félix, la Chapelle Saint-Claude et la Chapelle Saint-Jean.

La rivière Lauzon, qui donne son nom à la commune, prend sa source vers le lieu-dit Les Fabrèges à 158 mètres d’altitude et conflue sur la commune de Mondragon (Vaucluse).

La commune est également parcourue par de nombreux sentiers de randonnées : pédestres, VTT (circuits Base VTT du Pays de Grignan – Enclave des Papes et Base VTT de St Paul Trois Châteaux) ou cyclotourisme. Certains circuits sont téléchargeables sur le site du département.

Vous trouverez sur le site de la Mairie de plus amples informations.

 

Précédent

Montjoyer

Suivant

Réauville