Grillon est l’ancienne limite septentrionale des Etats Pontificaux. Deux tours dominent la masse imposante de ses remparts. De loin, le beffroi surmonté d’un campanile en fer forgé et le clocher de l’église coiffé d’une flèche octogonale en pierre attirent le regard…

Le quartier du Vialle, origine du village de Grillon, est caractéristique de l’urbanisme féodal. Le château, édifié au 12e siècle, était le garant de la sécurité, renforcé par la construction du rempart, à l’intérieur duquel le village s’est développé.

L’édification de la nouvelle église en 1869, la construction de la gare en 1896, enfin la descente de la mairie-école en 1900, ont marqué le déclin du Vialle. Au pied de celui-ci s’étale désormais le « nouveau » village et sa place de la Bourgade, typiquement provençale avec sa fontaine sous l’ombre de ses grands platanes centenaires.

C’est à partir de 1974 que l’on voit apparaître l’amorce de la renaissance du Vialle, qui présente un large éventail de curiosités architecturales, certaines inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques comme la Maison des trois arcs, la Maison du boulanger et la Maison Milon.

L’eau est également présente dans tout le village ; il suffit de suivre le canal pour s’en apercevoir ; ancien moulin à soie avec sa roue encore intacte, fontaines, ancienne papeterie.

Grillon est un bourg dynamique et accueillant. Il a gardé une convivialité qui offre aux visiteurs diverses activités comme la pêche à la truite dans son plan d’eau et ses ruisseaux, divers départs de sentiers de randonnées balisés pédestres, VTT et cyclotouristiques, ses courts de tennis et boulodromes ainsi que son marché hebdomadaire du samedi matin.

Grillon, un village où il fait bon vivre !

Précédent

Grignan

Suivant

Le Pègue