Le village de Montbrison sur Lez se situe à la croisée d’anciennes voies romaines.

Au début du 1er siècle de vastes bâtiments s’y installent. Au 11ème siècle des moines de Cluny élèvent, sur les vestiges d’une église et d’un monastère carolingiens, qui avaient été, eux-mêmes, bâtis à l’emplacement d’une ancienne villa gallo-romaine et d’un petit sanctuaire dédié à Mercure et Jupiter, une grande église et un prieuré.

À la fin du 14ème siècle, tout est presque écroulé et seule une petite chapelle du 11ème siècle, reconstruite au 15ème siècle, existe toujours. Elle servira d’église paroissiale jusqu’à la révolution. Sur le site sont visibles les bases de piliers qui témoignent de l’importance de l’ancien prieuré clunisien (appartenant à la Fédération Européenne des Sites clunisiens : www.sitesclunisiens.org ).

Sur le flan sud de l’ancien village médiéval du 11ème siècle, table d’orientation avec magnifique vue sur le Mont Ventoux, les Monts du Vivarais et sur toute la Haute-Provence. L’église du village, construite pendant la Révolution, en 1791, abrite une petite cloche provenant du Prieuré.

À droite du Porche, dans un hangar, une grosse cloche fondue en 1875, appelée Claire Immaculée, attend toujours son clocher.

Sur les bords du Lez, à Pontaujard, vestiges d’un des rares ponts romains de la Drôme, à proximité d’une ancienne demeure seigneuriale, propriété des Hospitaliers.

Le Montbrison médiéval n’était pas le petit village de plaine d’aujourd’hui, mais se situait sur la Vialle.

Aujourd’hui, un sentier de randonnée permet de s’y rendre (suivre « table d’orientation »). Les ruines du village et du château, sur un promontoire adossé au flanc sud de la Montagne de la Lance, forment encore de beaux restes.

En images

Précédent

Le Pègue

Suivant

Montjoyer